Il était une fois

100,00 

Un lapin imaginaire accompagné de yeux-poissons navigant dans un monde triangulaire très coloré. Des couleurs chaleureuses avec des pointes de couleurs froides. C’est une peinture acrylique, au format 20*20 cm, réalisée fin d’été/début d’automne.

Une couche de résine époxy à été coulée afin d’augmenter la profondeur de la couleur et d’apporter une surface « plus vivante » que le verre.

Une peinture issue de la série nommée « mouvement naïf », je cherche ici du mouvement, en tournant la toile dans tous les sens. Parfois j’attend que celle-ci sèche pour passer une seconde couche de peinture dans laquelle je gratte pour faire apparaitre des nuances de la première. C’est à ce moment là que j’y vois des formes que je vais accentuer essentiellement au posca (feutre graphique).

1 en stock